Après le Corona Virus : comment se sortir la tête de l’eau financièrement ?

Après le Corona Virus : comment se sortir la tête de l’eau financièrement ?
Après le Corona Virus : comment se sortir la tête de l’eau financièrement ?

Jamais le monde n’avait connu un tel bouleversement économique que celui causé par la pandémie du Corona Virus. Aucun secteur de l’économie n’est épargné, aucun emploi n’est plus protégé d’où un avenir économique incertain à moins de procéder à des ajustements.

 

Mesures de riposte pour les entreprises

Beaucoup d’investisseurs sont touchés et doivent procéder à des mesures pour faire face à une faillite d’entreprise. D’abord, il faut de la patience dans la mesure où aucune situation n’est à décliner pour le moment. Pourquoi cette patience, car soit la crise sanitaire sera maitrisée sous peu de temps et qu’un vaccin soit disponible. Dans ce cas, les entreprises retrouveront une activité normale et le gap creusé pourra être rattrapé. Ou bien, s’il n’y a pas de vaccin et que l’éradication de cette pandémie prend plus de temps, il faudra s’adapter en optant pour le télétravail, en choisissant des mesures au sein de l’entreprise qui pourra assurer la continuité du travail.

 

Le soutien de l’état pour faire face

L’adaptation et la riposte pour faire face à une faillite d’entreprise ne se font pas qu’au niveau de l’entreprise. Dans la plupart des pays à travers le globe, ce sont des milliards que les états ont injectés dans leur économie afin de les soutenir. Ceux-ci passent par le paiement de chômage partiel, de loyers, de subventions, l’assouplissement de taxes de frais fiscaux. Toutes ces mesures sont à prendre en compte au niveau de l’entreprise afin de continuer à rouler même en temps de crise.   

 

Dette et engagement face à la crise

L’autre aspect non négligeable de cette crise qui préoccupe beaucoup de créanciers, c’est l’insolvabilité. Ce qui nous amène à nous demander ce que doit faire un syndic autorisé en insolvabilité. En effet, les syndicats doivent plaider pour un report des échéances de paiement des dettes que doivent rembourser mensuellement les acteurs. Dans ces cas de figure, les institutions financières doivent essayer le mieux que possible pour ne pas mettre en mal leurs collaborateurs qui ont du mal à faire face à leur dette en cette période de crise.

En somme, avec une crise sanitaire mondiale démarrée en début de l’année, les entreprises doivent adopter de nombreuses mesures pour se maintenir debout. Ceci passe par une mise au point de plusieurs mesures tant du côté des entreprises que des états afin de préserver l’économie mondiale.